"Gilets jaunes": le gouvernement passe à l'offensive

Mardi 20 novembre, les forces de l'ordre ont fait évacuer de force plusieurs sites occupés par des "gilets jaunes".

France 2

Les autorités ont pris leur décision : après 24 heures de blocage, les policiers font évacuer la route dans la région de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme), aux abords d'un dépôt de carburant, mardi 20 novembre. Les "gilets jaunes" ont fini par reculer. À Vesoul, en Haute-Saône, la route a été débloquée après une longue discussion entre "gilets jaunes" et forces de l'ordre. Rejoints par des agriculteurs, les manifestants ont rejoint un autre rond-point de la ville.

Des autoroutes encore touchées

À Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), un barrage a été démantelé, les manifestants ont été bloqués sur un rond-point. Dans le Var, un barrage filtrant a été installé par les "gilets jaunes", les poids lourds et les marchandises sont bloqués, contrairement aux particuliers allant travailler. Une dizaine d'autoroutes seraient encore touchées par des blocages en début de soirée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un gendarme empêche l\'accès à une barricade en feu, pendant que ses collègues dispersent les \"gilets jaunes\" qui bloquent le dépôt de pétrole de Port-La-Nouvelle (Aude), le 20 novembre 2018.
Un gendarme empêche l'accès à une barricade en feu, pendant que ses collègues dispersent les "gilets jaunes" qui bloquent le dépôt de pétrole de Port-La-Nouvelle (Aude), le 20 novembre 2018. (RAYMOND ROIG / AFP)