"Gilets jaunes" : le gouvernement affiche sa détermination

Le ministre de l'Intérieur s'est rendu sur le péage de Virsac (Gironde), qui a connu d'importantes dégradations, dans le but d'apaiser les "gilets jaunes".

Christophe Castaner, le ministre de l'Intérieur, s'est rendu en hélicoptère au cœur d'un périmètre bouclé, au pied du péage de Virsac, en Gironde. D'importantes dégradations ont été commises ici le 21 novembre dernier, en marge d'un rassemblement des "gilets jaunes". Face à une fronde qui ne retombe pas, le ministre s'est lancé depuis mecredi 28 novembre dans une opération de communication en Gironde et de soutien aux forces de l'ordre.

"Faire mal à l'État"

Alors que Christophe Castaner distribuait le café aux policiers dans la soirée de mercredi, des "gilets jaunes" entamaient le blocage d'un dépôt pétrolier à quelques kilomètres de là, à Saint-Vincent-de-Paul (Gironde). "On essaye de faire mal à l'État", explique un manifestant. L'opération n'a duré que quelques heures, avant que les "gilets jaunes" ne soient délogés par les forces de l'ordre. Malgré l'intervention, ils ont rappelé leur détermination à poursuivre le mouvement et promis de repasser à l'action.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre de l\'Intérieur, Christophe Castaner, s\'adresse à la presse, le 21 octobre 2018, à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne).
Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, s'adresse à la presse, le 21 octobre 2018, à Champigny-sur-Marne (Val-de-Marne). (BERTRAND GUAY / AFP)