"Gilets jaunes" : la mobilisation s'étend partout en France

En Seine-Maritime, les syndicalistes de la CGT ont rejoint les "gilets jaunes" devant l'usine Renault tandis qu'à Limoges (Haute-Vienne), des lycéens sont appelés à bloquer leur établissement. 

France 3

À Cléon (Seine-Maritime), à côté de Rouen, les entrées de l'usine sont bloquées, la CGT s'est jointe au mouvement des "gilets jaunes". "On a besoin d'être tous ensemble puisqu'on est victimes dans les entreprises, dans les commerces (...) et qu'on a des problèmes de pouvoir d'achat", explique Pascal Morel, secrétaire général de l'union départementale CGT 76. En Bretagne, les points de tension se situent au niveau des sites pétroliers. À Brest (Finistère), des entrepreneurs du BTP sont venus soutenir les "gilets jaunes". Ces derniers pourraient recevoir du renfort d'autres professions encore, comme des agriculteurs.

Des lycéens dans la rue 

À Millau (Aveyron), on s'organise pour tenir. Une première cabane de fortune a pris place sur le rond-point avec canapé, chauffage et même une botte de foin. Les "gilets jaunes" ont une certitude : ils passeront Noël sur place s'il le faut. Les lycéens se sont également lancés dans la bataille. À Limoges (Haute-Vienne), ils étaient plus d'un millier vendredi 30 novembre dans la rue pour dire leur exaspération, notamment par rapport à Parcoursup. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des \"gilets jaunes\" sur une route à Dinan (Côtes-d\'Armor), le 20 novembre 2018.
Des "gilets jaunes" sur une route à Dinan (Côtes-d'Armor), le 20 novembre 2018. (MARTIN BERTRAND / HANS LUCAS / AFP)