"Gilets jaunes" : l'économie à rude épreuve

Après trois semaines de mobilisation des "gilets jaunes", la grande distribution, les petits commerces, les entreprises continuent de faire leurs comptes. Pour la première fois, le gouvernement parle de catastrophe pour l'économie.

FRANCE 3

Les commerces tournent au ralenti depuis le début du mouvement des "gilets jaunes". "Sur les quatre derniers week-ends, on a dû perdre 40 à 50% du chiffre d'affaires", déplore le directeur d'un magasin d'ameublement près de Marseille (Bouches-du-Rhône). Résultat : les salariés de ce magasin risquent de devoir se passer de leur prime de Noël. Même constat dans une rue piétonne de la cité phocéenne : 40% de baisse de chiffre d'affaires en moyenne et les week-ends ont été catastrophiques.

Une situation catastrophique

Selon le patronat, le mouvement des "gilets jaunes" pourrait entraîner jusqu'à 10 milliards d'euros de perte pour l'économie, sans compter de nombreux licenciements. Dimanche 9 décembre, Bruno Le Maire est venu à Paris rencontrer les commerçants et leur a promis des réponses concrètes et assure que l'État est "solidaire". Ces mesures, qui pourraient être annoncées dès la semaine prochaine, sont destinées à faire face à une situation que le ministre de l'Économie a qualifiée lui-même de catastrophique pour le commerce.

Le JT
Les autres sujets du JT
Bruno Le Maire, le 3 décembre 2018, à Paris. 
Bruno Le Maire, le 3 décembre 2018, à Paris.  (ERIC PIERMONT / AFP)