Cet article date de plus de huit ans.

TER trop larges : le gouvernement demande à la SNCF et à RFF une enquête interne

La commission du développement durable de l'Assemblée nationale va, de son côté, auditionner les présidents de la SNCF et de RFF.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Frédéric Cuvillier, secrétaire d'Etat en charge des transports, visite une nouvelle rame de TER, le 29 avril.  (FRANCOIS GUILLOT / AFP)

Le gouvernement monte au créneau. Frédéric Cuvillier, le secrétaire d'Etat chargé des Transports, demande à la SNCF et à Réseau ferré de France (RFF) une enquête interne sur les TER trop larges, mercredi 21 mai. La commission du développement durable de l'Assemblée nationale va, de son côté, auditionner les présidents de la SNCF et de RFF, Guillaume Pepy et Jacques Rapoport, sur cette affaire. "Il faut que nous puissions identifier la façon dont les choses sont décidées", a précisé Frédéric Cuvillier. 

Un coût supplémentaire de 50 à 80 millions d'euros

La SNCF a commandé près de 2 000 nouvelles rames de TER trop larges, révèle Le Canard enchaîné mercredi. Ces rames excèdent parfois de un à deux centimètres la largeur des voies. Les quais vont donc devoir être "rabotés" dans une partie des gares. Coût estimé : entre 50 et 80 millions d'euros.

Une bévue "consternante" et "stupide", selon la ministre de l'Ecologie, Ségolène RoyalLe porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, a également jugé "assez consternante" cette affaire des trains trop larges, estimant que cela "justifie d'autant plus la réforme ferroviaire qui est en préparation".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Éco / Conso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.