Réforme des retraites : à Compiègne, une mobilisation inédite bien que moins importante que celle du 1er février

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Comme à Paris, les petites villes se sont moins mobilisées, mardi 7 février, que lors de la précédente journée de manifestations. Reportage à Compiègne, ville de 40 000 habitants dans l'Oise.
FRANCE 2
Article rédigé par
A. Peyrout, C. Théophilos, A. Stauch, E. Noël - France 3
France Télévisions
Comme à Paris, les petites villes se sont moins mobilisées, mardi 7 février, que lors de la précédente journée de manifestations. Reportage à Compiègne, ville de 40 000 habitants dans l'Oise.

Depuis le début de la contestation contre la réforme des retraites, les manifestants sont nombreux dans les rues de Compiègne (Oise). En tête de cortège, mardi 7 février, des aides-soignantes. Béatrice craint de ne plus pouvoir exercer longtemps son métier. "J'approche de la cinquantaine, et je ne me vois pas continuer jusqu'à 65 ans. Le corps ne suit plus", confie-t-elle. 

Profiter de la vie 

 

À 48 et 40 ans, Frédéric et Gregory travaillent dans la logistique. "La retraite, c'est un peu la récompense de toute une vie, quelque part. Si on n'en profite pas… C'est mobilisateur, pour tout le monde", disent-ils. Damien, paysagiste de 30 ans, partage ces craintes. "Mon grand-père il a fait un an et demi de retraite il est décédé, il a travaillé toute sa vie. Je n'ai pas envie de finir comme lui. J'ai envie de profiter de la vie, de mes enfants, de mes petits-enfants si j'en ai plus tard", commente ce dernier. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.