Cet article date de plus de cinq ans.

Crise à i-Télé : la grève reconduite jusqu'à jeudi midi

Les grévistes réclament notamment la mise en retrait de Jean-Marc Morandini, l'animateur mis en examen pour "corruption aggravée de mineur".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des salariés de la chaîne d'information i-Télé, en grève à Boulogne-Billancourt, le 19 octobre 2016. (PHILIPPE LOPEZ / AFP)

Le conflit à i-Télé continue de s'enliser. Pour la 17e journée consécutive, les salariés de la chaîne d'information du groupe Canal+ ont voté, mercredi 2 novembre, en faveur d'une poursuite de la grève jusqu'à jeudi midi. Lors d'une assemblée générale, 78% des salariés se sont prononcés pour une poursuite du mouvement : 92 personnes ont voté pour, 6 contre et 20 se sont abstenues. 

Les grévistes réclament toujours la mise en retrait de Jean-Marc Morandini, l'animateur mis en examen pour "corruption aggravée de mineur". Mais leur colère dépasse son cas personnel. Pour garantir cette indépendance, ils réclament la signature d'une charte éthique et la nomination d'un directeur de la rédaction distinct du directeur général d'i-Télé, Serge Nedjar. Ils s'inquiètent enfin de l'absence de stratégie claire pour le futur de la chaîne d'info qui doit bientôt être renommée CNews.

Des journalistes décident de quitter la chaîne

Lundi, la direction de la chaîne a mis quelques propositions sur la table, notamment sur de meilleures conditions pour ceux qui voudraient négocier leur départ, mais sans rien céder sur le projet éditorial ni la présence à l'antenne de Jean-Marc Morandini, élément déclencheur du mouvement.

Ce mouvement s'accompagne de plusieurs départs au sein de la rédaction d'i-Télé : après le rédacteur en chef Alexandre Ifi et le spécialiste de l'international Olivier Ravanello, Amandine Bégot a annoncé lundi son départ. La moitié de la tranche qu'elle animait de 17 heures à 19 heures avait été confiée pendant quelques jours à Jean-Marc Morandini avant que la direction ne suspende l'émission, tout en promettant son retour à l'antenne dès la fin de la grève.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Jean-Marc Morandini

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.