L'animateur Tex annonce avoir saisi les prud'hommes après son éviction de l'émission "Les Z'amours"

"Je n'ai vu personne, c'était un couperet", a dénoncé l'ancien animateur de France 2, sur Europe 1.

L\'animateur Tex, le 5 septembre 2011, à Paris.
L'animateur Tex, le 5 septembre 2011, à Paris. (MICHEL GANGNE / AFP)

Tex passe à l'offensive. Mardi 10 avril, sur Europe 1, il a annoncé avoir saisi les prud’hommes contre son ancienne société de production, Sony Pictures Television, pour rupture de contrat. Une procédure qui fait suite à son éviction de la présentation du jeu télévisé "Les Z'amours" en décembre après une blague sur les femmes battues.

Il avait dénoncé "la police de l'humour"

"Je n'ai vu personne, c'était un couperet, a dénoncé l'ancien animateur de France 2.  J’ai eu le sentiment qu’ils abandonnaient un de leurs enfants." Quelques mois auparavant, il avait déjà dénoncé "la police de l'humour", concernant son éviction de la chaîne.

Le 30 novembre, invité dans l'émission de Julien Courbet "C'est que de la télé" sur C8, le présentateur des "Z'amours" avait déclaré : "Les gars, vous savez ce qu'on dit à une femme qui a déjà les deux yeux au beurre noir ? (...) On lui dit rien, on vient déjà de lui expliquer deux fois."