"Booba n'est pas Charlie" : la réponse de Luz au rappeur

Une semaine après les propos polémiques du musicien, le dessinateur du journal satirique a réservé sa riposte "en exclusivité" à Canal+ lors de l'émission "Groland", samedi.

Capture d\'écran de l\'émission \"Groland\" sur Canal+, montrant un dessin de Luz répondant au rappeur Booba, le 18 avril 2015.
Capture d'écran de l'émission "Groland" sur Canal+, montrant un dessin de Luz répondant au rappeur Booba, le 18 avril 2015. (CANAL + )

Luz, dessinateur de Charlie Hebdo, a répondu au rappeur Booba, samedi 18 avril, via l'émission Groland sur Canal +. Jules-Edouard Moustic, présentateur du programme, a montré à l'écran un dessin de Luz avec les mentions "Booba n'est pas Charlie" et "Je suis gonflette", mettant en scène le "Duc" nu en train de faire de la musculation.

Booba avait comparé ses propos à ceux du pape

"Quand on joue avec le feu, on se brûle", a déclaré le musicien au sujet de l'attentat qui avait visé Charlie Hebdo, le 7 janvier. Des déclarations largement critiquées qui ont contraint Booba à s'expliquer. Sur son compte Instagram, il avait ensuite comparé ses déclarations à ceux du pape François. "La liberté d'expression est un 'droit fondamental', a-t-il souligné. 'Tuer au nom de Dieu' est une 'aberration'. Mais la liberté d'expression n'autorise pas tout et elle doit s'exercer 'sans offenser', a-t-il martelé", explique Booba en parlant de François.

Et de conclure : "La dictature de la pensée n'existe pas chez moi. Le pap'zer et le duc'zer ont dit exactement la même chose. C'est bizarre, on ne le traite pas de terroriste, lui !"

Franceinfo est partenaire de la consultation "Comment les médias peuvent-ils améliorer la société ?" avec Make.org, Reporters d’Espoirs et plusieurs autres médias. Si vous souhaitez y participer, vous pouvez proposer vos idées et voter sur celle des autres participants dans le module ci-dessous.