Inflation : la hausse des prix à la consommation se poursuit, à 5,9% sur un an en avril, selon les chiffres définitifs de l'Insee

Cette légère augmentation par rapport à mars est notamment due au rebond des coûts de l'énergie et des services. La progression des prix des produits alimentaires a, elle, été un peu moins forte que le mois précédent.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Des clients font leurs courses dans un supermarché parisien, le 9 mai 2023. (RICCARDO MILANI / HANS LUCAS / AFP)

La hausse des prix à la consommation en France s'est établie à 5,9% sur un an en avril, a annoncé l'Insee, vendredi 12 mai, confirmant sa première estimation. L'inflation avait atteint 5,7% sur un an en mars. Dans le détail, les prix de l'énergie ont accéléré de 6,8% sur un an (contre +4,9% en mars), alimentés notamment par ceux de l'essence. Les prix du gaz ont, eux, nettement ralenti sur un an, progressant de 22,9% en avril après 35,6% en mars, a détaillé l'Institut national de la statistique. Sur un an, l'Insee constate également une accélération des prix des services en avril (+3,2%, contre +2,9% en mars).

Le renchérissement des produits alimentaires a en revanche été moins rapide qu'au mois de mars : leurs prix ont progressé de 15% sur un an, après avoir atteint 15,9% le mois précédent. L'inflation alimentaire est devenue en 2023 le principal moteur de l'inflation, supplantant l'énergie.

>> Inflation alimentaire : pourquoi les prix ne devraient pas baisser avant plusieurs mois dans les supermarchés

Le ralentissement de la hausse des prix alimentaires en avril concerne surtout les produits frais, dont le coût a progressé de 10,6% sur un an, après avoir bondi de plus de 17,1% en mars. Pour les autres produits alimentaires, les prix ont augmenté de 15,8% sur un an, un rythme quasi identique à celui du mois précédent (15,7%).

La hausse des prix des produits manufacturés, tels que l'habillement, les meubles ou les petits appareils électroménagers, ont également légèrement ralenti sur un an (+4,6% sur un an, contre 4,8% en mars). L'inflation sous-jacente (qui exclut les éléments les plus volatils comme l'énergie et certains produits alimentaires, et permet ainsi de dégager une tendance de fond de l'évolution des prix) s'est élevée à 6,3% sur un an en avril, après 6,2% en mars.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.