Rejets toxiques : fermeture d'une usine Sanofi

L'usine Sanofi de Mourenx (Pyrénées-Atlantiques) va rester fermée jusqu'à nouvel ordre. Le gouvernement demande au groupe pharmaceutique de mettre son site en conformité en matière de rejets toxiques. 

Voir la vidéo
FRANCE 2

Depuis hier soir, le lundi 9 juillet, l'usine Sanofi de Mourenx (Pyrénées-Atlantiques) est à l'arrêt complet. Il s'agit d'une décision prise par le groupe pharmaceutique après des contrôles révélant des rejets massifs de substances chimiques dans l'atmosphère. Ce matin, l'annonce de la fermeture de l'usine inquiète les riverains. Les principales inquiétudes sont liées au rejet de cinq produits chimiques qui rentrent dans la composition d'un médicament. En cause notamment : le bromopropane et ses rejets 190 000 fois supérieurs aux normes autorisées. 

Des rejets constatés en 2017

Les rejets ont été constatés lors de contrôles internes réalisés en octobre et en décembre derniers sur des colonnes secondaires de l'usine. La direction n'a communiqué ces informations à la préfecture qu'en mars. Selon Sanofi, ces rejets seraient hyper localisés et donc inoffensifs. Mais pendant les travaux, le groupe a finalement décidé de fermer son usine. Le gouvernement autorisera sa réouverture uniquement quand le site sera conforme à la réglementation. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Photo d\'illustration.
Photo d'illustration. (ERIC PIERMONT / AFP)