14 juillet : Français et Britanniques rejouent le jour "J"

Cette année, le défilé du 14 juillet est placé sous le signe de la fraternité d'armes. Pour illustrer cette coopération militaire, direction Quiberon (Morbihan), avec un exercice franco-britannique de débarquement.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Deux armées, des navires de guerre français et britanniques pour un débarquement comme au cinéma. Mais l'exercice militaire qui se déroule actuellement à Quiberon (Morbihan) n'est pas de la fiction : dans les zodiacs, ce sont les fusillés marins. Les Français sont les premiers à mettre le pied sur un terrain hostile. Leur mission ? Sécuriser la plage pour ouvrir la voie à leurs alliés. Les Anglais entrent ensuite en scène. Très vite, les Britanniques se déploient. Il s'agit de grandes manoeuvres rares, puisque le dernier exercice de débarquement avec des alliés remonte à 2014. 

2 000 hommes mobilisés

La progression des troupes au sol fait partie de la répétition, qui est préparée depuis plusieurs mois. L'exercice va durer deux semaines. L'objectif, c'est le déploiement d'une force. Pour cela, 13 navires et 2 000 hommes sont mobilisés. Entre les Français et les Britanniques, c'est une longue histoire : celle d'ennemis ancestraux devenus les meilleurs alliés. Qu'importe le Brexit, la relation franco-britannique perdure ; ensemble, ils agissent sous la bannière de l'OTAN. 200 Français ont embarqué sur le navire britannique et vont vivre au rythme des Anglais. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Le cimetière militaire américain de Colleville-sur-Mer (Calvados).
Le cimetière militaire américain de Colleville-sur-Mer (Calvados). (YOUNGTAE / LEEMAGE / AFP)