Cet article date de plus d'un an.

Immobilier : la révision mensuelle du taux d'usure, un bol d'air pour le secteur ?

Publié Mis à jour
Les banques vont pouvoir accorder plus facilement un crédit aux futurs propriétaires. Le taux d'usure, qui plafonne tous les frais liés à l'achat d'un appartement, est révisé chaque mois et non plus chaque trimestre.
Immobilier : la révision mensuelle du taux d'usure, un bol d'air pour le secteur ? Les banques vont pouvoir accorder plus facilement un crédit aux futurs propriétaires. Le taux d'usure, qui plafonne tous les frais liés à l'achat d'un appartement, est révisé chaque mois et non plus chaque trimestre. (FRANCE 2)
Article rédigé par France 2 - J.Cholin, E.Delevoye, J.Messa, A.Daubree
France Télévisions
France 2
Les banques vont pouvoir accorder plus facilement un crédit aux futurs propriétaires. Le taux d'usure, qui plafonne tous les frais liés à l'achat d'un appartement, est révisé désormais chaque mois, et non plus chaque trimestre.

Le taux d'usure sera bientôt révisé chaque mois, ce qui pourrait donner un peu d'air au marché de l'immobilier. Il était devenu la hantise de Sammy Chebbi, courtier, et de son client, un expert informatique de 28 ans, qui se voyait refuser toutes ses demandes de prêts. Le taux d'usure est la limite à ne pas dépasser une fois additionnés le taux d'emprunt, le cout de l'assurance et celui de l'éventuel intermédiaire.  

Des prêts désormais plus faciles à obtenir 

 Le plafond est fixé par la Banque de France. Avec l'envolée des taux de crédits, il était difficile de rester dans les clous. "Beaucoup de dossiers, avec de très, très bons profils, ne pouvaient être valides non pas pour une question de risques, mais pour une question d'ordre réglementaire", explique Sammy Chebbi. À chaque hausse du taux d'emprunt, la Banque de France tardait à ajuster le taux maximum autorisé, entraînant des blocages de dossiers. Dorénavant, les prêts seront plus faciles à obtenir. Ils risquent néanmoins d'être plus chers. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.