Cet article date de plus de cinq ans.

Économie : un contrat en or pour Alstom

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Économie : un contrat en or pour Alstom
FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

Trois milliards d'euros de contrat, après le sauvetage in extremis de l'usine de Belfort, Alstom n'aura pas besoin de l'aide de l'État, l'avenir du groupe semble désormais assuré.

Contrat historique en perspective pour le français Alstom et le Canadien Bombardier, les constructeurs pourraient produire les 270 RER nouvelle génération commandés par la SNCF. Des RER qui seraient fabriqués par ces usines près de Valenciennes (Nord), une commande de trois milliards d'euros et du travail pour 3 200 salariés. Alstom et Bombardier se partageraient le contrat, l'un des plus importants de l'histoire ferroviaire.

Menaces de fermeture d'usines

La SNCF aurait éliminé le seul concurrent en lice, la CAF constructeur espagnol jugé trop petit pour répondre à la commande. Un contrat inespéré pour l'usine Alstom près de Valenciennes et ses 1 000 salariés après les menaces de fermeture de l'usine de Belfort. À Valenciennes, les salariés comptent sur ce contrat pour faire face aux difficultés actuelles, elle sera la seule usine Alstom à bénéficier du contrat.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.