Alstom à Belfort : actionnaire, "le gouvernement ne découvre pas aujourd'hui la situation"

En direct depuis l'Élysée, Anne Bourse fait le point sur la situation.

FRANCE 3

À huit mois de la présidentielle, les politiques se sont bien emparés du cas Alstom. "Dans le contexte de la présidentielle, le sujet est désormais politique. Et avec cette réunion ce matin, François Hollande veut montrer qu'il agit, qu'il n'est pas impuissant", affirme Anne Bourse, en direct depuis l'Élysée. Problème : "En étant, actionnaire à 20%, le gouvernement ne découvre pas aujourd'hui la situation Alstom."

Trouver de nouvelles commandes

"Du coup, la droite a attaqué tout le week-end, critiquant l'inaction du gouvernement et en particulier Emmanuel Macron qui avait en charge le dossier jusqu'à sa démission", poursuit la journaliste de France 3. Que peut faire le gouvernement ? "Sa marge de manoeuvre est très étroite. Il va tenter de trouver de nouvelles commandes, notamment à l'international, pour maintenir une activité ferroviaire sur le site, histoire que le calendrier économique industriel colle davantage au calendrier politique."

Des locaux de l\'usine Alstom, à Belfort, mercredi 7 septembre 2016. 
Des locaux de l'usine Alstom, à Belfort, mercredi 7 septembre 2016.  (SEBASTIEN BOZON / AFP)