Crise énergétique : faut-il renoncer aux illuminations de Noël ?

Publié Mis à jour
Crise énergétique : faut-il renoncer aux illuminations de Noël ?
Article rédigé par
A. Sylvain, L. Bazizin, M. Anglade, G. Le Goff, E. Urtado - France 2
France Télévisions

De nombreux conseils municipaux se sont posé la question de réduire, voire de supprimer les illuminations de Noël en raison de la crise énergétique. À Paris, les Champs-Élysées ont été illuminés, dimanche 20 novembre.

Les Champs-Élysées, à Paris, se sont parés de mille feux, dimanche 20 novembre, devant des spectateurs heureux. "Je suis écologiste, mais je trouve que la joie de Noël, il faut la fêter", estime une femme. La question des économies d’énergie est cependant dans l’esprit des promeneurs. Cette année, les Champs-Élysées seront illuminés de 17 heures à 23h45, au lieu de 2 heures du matin. Et ce, jusqu’au 2 janvier, soit une semaine plus tôt que les années précédentes. La consommation baissera ainsi de 44 % cette année.

Un référendum mis en place à Écouen

De plus en plus de communes se posent des questions sur les illuminations de Noël. À Écouen (Val d’Oise), la mairie a organisé un référendum, pour ou contre les illuminations. "Il y a quand même beaucoup d’autres occasions, d’autres endroits et d’autres moments où l’on peut réaliser des économies d’énergie", estime un homme. "Contre. Je n’ai pas envie que mes enfants, enfin si j’en ai, souffrent du réchauffement climatique", explique une jeune fille. Finalement, c’est le "oui" aux illuminations qui l’a emporté.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.