COP 27 : une édition décevante et sans ambition

Publié Mis à jour
COP27 : une édition décevante et sans ambition
Article rédigé par
A. Chopin, T. Leriche, M. Birden, D. Chevalier - France 2
France Télévisions
La COP 27, qui s'est achevée dimanche 20 novembre, a mis en évidence l'incapacité de certaines puissances à prendre en compte l'urgence climatique.

Les débats se sont clôturés à 4 heures du matin, dimanche 20 novembre. La COP 27 fut loin d'être un succès. La sortie des énergies fossiles ne met pas tous les pays d'accord. Si l'objectif de limiter le réchauffement à 1,5 °C a été maintenu, les engagements concrets se sont heurtés à la résistance de certains pays. "Les pays qui bloquent sur la question des énergies fossiles, ce ne sont plus les pays industrialisés (…) mais plutôt les pays qui sont producteurs d'hydrocarbures (…), [et] un bon nombre de pays émergents", indique François Gemenne, climatologue au GIEC. 

Dédommagement des pays du Sud 

L'autre volet de la COP 27 a cependant fait l'unanimité. L'idée d'un dédommagement des pays du Sud, qui polluent peu mais subissent de plein fouet le réchauffement climatique, a été actée. Un fonds d'indemnisation sera créé. C'est une victoire pour les ONG qui le réclamaient depuis des années. Les dégâts causés par le dérèglement climatique dans ces pays était estimé, pour l'année 2020, à environ 300 milliards de dollars. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.