À Caen, des boites en verre consignées pour supprimer les emballages de livraisons de repas

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
CI_BOCAUX_CONSIGNES
Article rédigé par
Corentin Mirallés - franceinfo
France Télévisions

Trois amis ont lancé la consigne Barnabé en partenariat avec sept restaurants caennais. L'ambition est de ne plus produire de déchets lorsqu'on commande des repas à domicile. #IlsOntLaSolution

La consigne… Je vous parle d’un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaître, dirait Charles Aznavour. Eh bien cette vieille solution écolo, à laquelle tout le monde avait recours jusqu’à la popularisation des emballages jetables à usage unique, connaît un véritable renouveau depuis plusieurs années.

Dernier projet en date, "Barnabé - La consigne qui déboite !". Lancée il y a un mois à Caen par trois amis, la jeune entreprise a pour ambition de débarrasser la ville normande des déchets liés aux livraisons de repas à domicile. C’est pendant un voyage en Asie qu’ils se sont rendus compte de l’impact des détritus sur la planète.
À leur retour, ils ont décidé d’agir, en proposant aux restaurants caennais que leurs plats soient servis dans des boîtes en verre lavables et réutilisables. “Ces boîtes-là, on les met à disposition au restaurant, on les collecte une fois que les gens les ont rendues, on les lave et on les réinjecte dans le système. En fait, c’est le système classique de la consigne”, développe Amaury Poirier, l’un des fondateurs.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par La consigne qui déboîte ! ♻️ (@barnabeconsigne)

Une consigne de 4 €

Comme toute consigne qui se respecte, l’utilisateur doit payer un montant - ici 4 € - qu’il récupérera quand il rendra la boîte. Une idée bienvenue quand on voit l'explosion de la vente de repas à emporter depuis le premier confinement.
Mais les vrais clients de Barnabé sont les restaurateurs qui payent l’utilisation du service. Pour Fanny Vince, gérante du restaurant Le Déli, le jeu en vaut la chandelle : “C’est un tout petit peu plus cher que d’acheter mes emballages en bambou qui sont déjà écoresponsables mais forcément écologiquement, c’est beaucoup mieux. Et l’intérêt aussi pour le restaurateur, c’est que les gens qui ne connaissent pas le restaurant sont amenés à venir consommer au Déli et à faire découvrir le restaurant.”

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par La consigne qui déboîte ! ♻️ (@barnabeconsigne)

Pour le moment, les trois fondateurs travaillent avec sept restaurants sur Caen, qu’ils ravitaillent en boîtes consignées directement en vélo. Mais l’entreprise a pour ambition de couvrir tout le département du Calvados. Et au vu de l’engouement des clients, la consigne semble avoir de beaux jours devant elle.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Restauration, hôtellerie, sports, loisirs

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.