Justice : après sa condamnation, Nicolas Sarkozy contre-attaque et clame son innocence

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Justice : après sa condamnation, Nicolas Sarkozy contre-attaque et clame son innocence
FRANCE 2
Article rédigé par
J-B.Marteau, M.Marini - France 2
France Télévisions

Dans une interview accordée au Figaro, publiée mardi 2 mars, l’ancien président Nicolas Sarkozy se défend après sa condamnation à trois ans de prison, dont un ferme, pour corruption et trafic d’influence.

Après sa condamnation pour corruption et trafic d’influence, lundi 1er mars, l’ancien président contre-attaque. Pour Nicolas Sarkozy, ce dossier est “truffé d’incohérences” et n’apporte pas de preuve. Dans une interview donnée au Figaro, publiée mardi 2 mars, il réaffirme son innocence. “Je ne peux en effet accepter d’avoir été condamné pour ce que je n’ai pas fait”, déclare-t-il. 

Jusqu’à la Cour européenne des droits de l’homme

Nicolas Sarkozy estime avoir été victime d’une injustice et fera appel de sa condamnation à trois ans de prison, dont un ferme, et envisage même d’aller jusqu’à la Cour européenne des droits de l’Homme. “Ce serait une souffrance pour moi que d’avoir à faire condamner mon propre pays, mais j’y suis prêt car ce serait le prix de la démocratie”, ajoute-t-il. Depuis sa condamnation, sa famille politique le soutient. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.