"Gilets jaunes" : les garagistes en colère à la suite du report du contrôle technique

Le gouvernement a décidé de suspendre les nouvelles modalités du contrôle technique, qui devaient s'appliquer à partir du premier janvier. Certains garagistes sont en colère.

Voir la vidéo
France 2

La mesure était jusque là passée inaperçue. Au premier janvier devait s'ajouter au contrôle technique un volet antipollution. Avec l'application de seuils encore plus stricts sur l'opacité des fumées des diesels. Pour pouvoir effectuer ses tests, ce centre situé à Cebazat, près de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) a dû se préparer en toute hâte. "Nous, on a un appareil assez récent, et on a juste à faire une mise à jour du fabricant, mais ailleurs, peut-être que des centres n'étaient pas équipés avec du matériel récent et eux ont dû investir vraiment", explique Vincent Martin, contrôleur.

Report de six mois

C'est le cas chez Easy contrôle, un garagiste situé à Amiens, dans la Somme. "C'est 8 500 euros pour cet appareil-ci, et le règle phare, c'est 2500 à 3 000 euros", précise Sylvain Dieu, inspecteur technique. Mais ce durcissement est suspendu et le nouveau contrôle technique prévu pour janvier a été reporté de six mois. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un garagiste sous une voiture, à Chateaubriant (Loire-Atlantique), le 19 juin 2015.
Un garagiste sous une voiture, à Chateaubriant (Loire-Atlantique), le 19 juin 2015. (JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP)