Affaire Alexia Daval : Jonathann Daval maintient la thèse du complot familial

Mis en examen pour le meutre de son épouse, Jonathann Daval a maintenu la thèse d'un complot familial devant les juges jeudi 29 novembre à Besançon dans le Doubs. 

Voir la vidéo
FRANCE 2

Convoqué par le juge pour la première fois depuis cinq mois, Jonathann Daval persiste et signe au tribunal de Besançon (Doubs) jeudi 29 novembre. il affirme ne pas avoir tué sa compagne Alexia, contrairement à ses premiers aveux en garde à vue. Selon lui, le meurtre est un complot orchestré par sa belle-famille. Mais la dernière version du veuf comporte de nombreuses zones d'ombre. D'abord, les analyses toxicologiques réalisées sur le corps d'Alexia ont révélé la présence de médicaments : somnifère, décontractant musculaire et antalgique opiacé. Les a-t-elle absorbés volontairement où à son insu ? La question interroge les enquêteurs.

Une liste retrouvée dans l'ordinateur de l'accusé

Deuxième élement révélé ces derniers jours, la présence d'un cheveux qui pourrait appartenir à la mère de Jonathann Daval retrouvé dans la voiture qui a servi à transporter le corps de la victime. Enfin, un texte retrouvé dans l'ordinateur de l'accusé, écrit une dizaine de jours après la disparition d'Alexia. Il y consigne chaque minute de la dernière journée d'Alexia Daval. Est-ce un pense-bête ou un alibi ? Dans une semaine, Jonathann Daval sera de retour au palais de justice pour être confronté à sa belle-famille.

Le JT
Les autres sujets du JT
Jonathann Daval, derrière le poster d\'Alexia Daval, le 5 novmebre 2017 à Gray (Haute-Saône).
Jonathann Daval, derrière le poster d'Alexia Daval, le 5 novmebre 2017 à Gray (Haute-Saône). (SEBASTIEN BOZON / AFP)