Terrorisme islamiste : la filière tchétchène

L'auteur présumé de l'attaque au couteau qui a fait un mort et quatre blessés samedi 12 mai à Paris était né en Tchétchénie (Russie). Une filière caucasienne qui a alimenté les rangs du groupe État islamique.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Khamzat Azimov, l'auteur présumé de l'attentat du quartier de l'Opéra à Paris, samedi 12 mai, est né en Tchétchénie (Russie) avant d'arriver en France avec sa famille alors qu'il n'avait que 3 ans. Lors du marathon de Boston (États-Unis), en avril 2013, les frères Tsarnaïev, eux aussi d'origine tchétchène, tuaient trois personnes et en blessaient 264 autres. Cette petite république russe à majorité musulmane a été ravagée par deux guerres successives dans les années 1990 et 2000. Deux guerres menées par l'armée russe pour écraser toutes les velléités d'indépendance et qui se sont soldées par des dizaines de milliers de morts et de réfugiés.

Des combattants expérimentés

Beaucoup trouveront asile en Europe occidentale, et notamment en France. Sur les 3 400 jihadistes russes partis rejoindre les troupes de Daech en Syrie et en Irak, les Tchétchènes sont en majorité. Ce sont des combattants expérimentés, dont certains rêvent de porter le jihad là où ils ont trouvé refuge.

Le JT
Les autres sujets du JT
Tamerlan Tsarnaev sur une photo transmise par le FBI.
Tamerlan Tsarnaev sur une photo transmise par le FBI. ((AP / SIPA))