Dimanche en politique, France 3

Pâques : sous haute sécurité

Une semaine après les attaques terroristes, les messes étaient placées sous haute surveillance ce dimanche 1er avril en France.

FRANCE 3

Les cloches de Pâques résonnent dans l'imposante basilique de Vézelay (Yonne), et ici, comme dans de très nombreuses communes françaises, l'accès à la messe de Pâques est sécurisé par les gendarmes. Fouilles et présentation des sacs sont obligatoires avant l'accès à la nef.

40 000 gendarmes et 30 000 policiers

Dans cette église du centre-ville de Rennes (Ille-et-Vilaine), pas de dispositif particulier pour ce dimanche pascal. Une cérémonie apaisée malgré le contexte de menace terroriste. Au niveau national, 40 000 gendarmes et 30 000 policiers sont réquisitionnés. Mais à Cannes (Alpes-Maritimes), c'est la police municipale qui assure la sécurité des différents offices. "Il y a entre deux et trois policiers devant chaque office religieux, dotés de détecteurs de métaux, et il y a également une fouille visuelle des sacs afin de prévenir toute intrusion d'objets illicites", explique Yves Daros, directeur de la police municipale de Cannes. À Montpellier (Hérault), ce sont des militaires qui sont chargés de sécuriser les édifices religieux. Un dispositif national qui devrait durer jusqu'au 7 avril prochain.

(BRUNO LEVESQUE / MAXPPP)