Cet article date de plus de trois ans.

Pâques : sous haute sécurité

Publié
Durée de la vidéo : 1 min.
Pâques : sous haute sécurité
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Une semaine après les attaques terroristes, les messes étaient placées sous haute surveillance ce dimanche 1er avril en France.

Les cloches de Pâques résonnent dans l'imposante basilique de Vézelay (Yonne), et ici, comme dans de très nombreuses communes françaises, l'accès à la messe de Pâques est sécurisé par les gendarmes. Fouilles et présentation des sacs sont obligatoires avant l'accès à la nef.

40 000 gendarmes et 30 000 policiers

Dans cette église du centre-ville de Rennes (Ille-et-Vilaine), pas de dispositif particulier pour ce dimanche pascal. Une cérémonie apaisée malgré le contexte de menace terroriste. Au niveau national, 40 000 gendarmes et 30 000 policiers sont réquisitionnés. Mais à Cannes (Alpes-Maritimes), c'est la police municipale qui assure la sécurité des différents offices. "Il y a entre deux et trois policiers devant chaque office religieux, dotés de détecteurs de métaux, et il y a également une fouille visuelle des sacs afin de prévenir toute intrusion d'objets illicites", explique Yves Daros, directeur de la police municipale de Cannes. À Montpellier (Hérault), ce sont des militaires qui sont chargés de sécuriser les édifices religieux. Un dispositif national qui devrait durer jusqu'au 7 avril prochain.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Armée et sécurité

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.