Sécheresse : les céréaliers à la peine

Publié Mis à jour
Sécheresse : les céréaliers à la peine
FRANCEINFO
Article rédigé par
V. Prétot, M. Millet, D. Vador - franceinfo
France Télévisions

La sécheresse touche de plus en plus de régions. En Charente-Maritime, le préfet a pris de nouvelles restrictions drastiques cette semaine. La situation est très préoccupante pour les agriculteurs, et notamment les céréaliers. 

Comme chaque jour, Sébastien Brochet découvre les dégâts de la sécheresse dans ses champs. Ses gousses de petit-pois ne sont pas nombreuses et les grains plus petits. Même constat de sécheresse sur ses pieds de maïs. Pourtant, il avait raison de se réjouir. Le cours du blé n’a jamais été aussi haut. La belle perspective de rendement est anéantie. "Malgré l’affluence du coût des intrants, on pouvait se sortir un peu d’argent alors qu’aujourd’hui ça ne va pas couvrir les frais", estime Sébastien Brochet, céréalier éleveur. Avec les restrictions d’irrigation, l’agriculteur est privé d’arrosage.

Deux tonnes de rendement en moins

À Dompierre-sur-Mer (Charente-Maritime), Mathieu Dorin n’a ni source d’eau ni système d’irrigation. Il aura "deux tonnes de rendement en moins par rapport aux autres années", estime l’agriculteur. Sébastien et Julie Brochet avaient prévu de développer leur activité d’élevage, mais le manque de foin et de paille pourrait freiner leur projet.

Le servicemétéo
évolue  et s’enrichit

découvrir les nouveautés

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.