Pyrénées-Atlantiques : la préfecture ordonne la fermeture du bâtiment d’élevage insalubre de canards mis en cause par L214

"Les canards sont évacués dès maintenant de leur bâtiment pour les mettre à l'abri", a précisé une porte-parole du ministère de l'Agriculture.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une photo de l'élevage de canards Couvoir du Saison à Lichos, dans les Pyrénées-Atlantiques, fournie par l'association L214. (L214)

C'est "le pire élevage" vu depuis plus de dix ans, selon l'association L214La préfecture des Pyrénées-Atlantiques a ordonné, jeudi 20 août, la fermeture du bâtiment insalubre d'élevage de canards dénoncé par l'association de protection du bien-être animal dans des vidéos, et prononcé une "interdiction totale et immédiate" de l'exploiter "jusqu'à sa remise aux normes", a-t-on appris auprès du ministère de l'Agriculture.

"Les canards sont évacués dès maintenant de leur bâtiment pour les mettre à l'abri", a précisé une porte-parole du ministère, après une inspection des services vétérinaires de la direction départementale de la protection des populations (DDPP) et de la gendarmerie nationale sur le site du couvoir du Saison à Lichos (Pyrénées-Atlantiques).

Une enquête ouverte

L'association L214 a diffusé jeudi des images d'un élevage de canards de Lichos, prises "il y a quelques jours" en août, après signalement par un "lanceur d'alerte". Elle a aussi déposé plainte pour "cruauté" et demandé la fermeture urgente de l'exploitation, tandis que sa copropriétaire dénonce de son côté une vidéo "fausse et mensongère". Cette dernière a annoncé une plainte pour "diffamation et entrée par effraction" contre L214.

Une enquête a été ouverte et confiée à la gendarmerie, à la suite de la plainte déposée par L214, avait indiqué plus tôt la procureure de Pau, Cécile Gensac.

À la lumière de ces exemples, L214 s'interroge sur les inspections dans la filière foie gras et demande au ministre de l'Agriculture, Julien Denormandie, "de diligenter un audit de l'ensemble des élevages de canards reproducteurs et couvoirs de la filière foie gras". Le ministère, dans un communiqué, a indiqué que ce "cas isolé" ne saurait être "généralisé", précisant qu'il "multipliait les contrôles". Une inspection et des prélèvements sur cette exploitation lors d'un épisode d'influenza aviaire en septembre 2019 n'avaient "rien révélé", précise une porte-parole du ministère.

[Une première version de cet article indiquait à tort que le ministère de l'Agriculture, et non la préfecture des Pyrénées-Atlantiques, avait ordonné la fermeture du site du couvoir du Saison à Lichos.] 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.