Pyrénées-Atlantiques : la copropriétaire de l'élevage de Lichos dénonce un montage "mensonger et malhonnête" après une nouvelle vidéo de l'association L214

L'association de défense de la condition animale parle du "pire élevage" jamais vu. Une autre copropriétaire de l'élevage mis en cause annonce des poursuites en "diffamation" contre L214 alors que le ministre de l'Agriculture a diligenté une enquête.

Article rédigé par
avec France Bleu Pays Basque - franceinfo
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Les propriétaires du Couvoir du Saison à Lichos, dans les Pyrénées-Atlantiques, se défendent après les accusations de L214. (GAIZKA IROZ / AFP)

Alors que son élevage de canards a été épinglé par l'association L214, Sandra Vidal, une des copropriétaires de l'exploitation de Lichos, dans les Pyrénées-Atlantiques, dénonce auprès de France Bleu Pays Basque un "montage vidéo", qui "est un faux, mensonger et malhonnête. Il est fait à partir d'images qui ne correspondent absolument pas au site".

Les services vétérinaires saisis

"On ne se reconnaît absolument pas dans cette vidéo. On est une petite exploitation familiale", dénonce Sandra Vidal, qui n'a pas autorisé l'accès de l'exploitation aux journalistes de France Bleu Pays Basque, précisant qu'elle "travaille avec les services vétérinaires. Ils sont venus ce mercredi, et revenus jeudi. C'est leur enquête uniquement qui décidera de quoi que ce soit".

L'association L214 dénonce, jeudi 20 août, un bâtiment "totalement insalubre", des cadavres de canards "décomposés" et "non ramassés", un épais "flot d'excréments" et des canards vivants, environ 150, qui se trouvent au milieu d'autant de morts. Sandra Vidal reconnaît qu'un bâtiment est "un peu moins conforme à cause des intempéries" et accuse L214 d'avoir "payé une personne en difficulté financière pour pouvoir se procurer les images".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.