Cet article date de plus de cinq ans.

Vidéo Ils boycottent le Salon de l'agriculture : "On a trop de choses à gérer sur nos exploitations"

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Deux éleveurs et un céréalier ont décidé de boycotter le salon de l'Agriculture, ils expliquent pourquoi
ANTHONY JOLLY - FRANCE 2
Article rédigé par
France Télévisions

France 2 a recueilli les témoignages de trois exploitants agricoles originaires des Côtes-d'Armor, du Tarn-et-Garonne et de la Dordogne.

Le Salon de l'agriculture, vitrine du monde paysan à Paris, ouvre ses portes samedi 27 février en pleine crise des agriculteurs et des éleveurs. Mais cette année, tous les exploitants agricoles n'y participeront pas : France 2 a recueilli les témoignages de trois d'entre eux, originaires des Côtes-d'Armor, du Tarn-et-Garonne et de la Dordogne.

L'un est éleveur laitier, l'autre éleveur de porc et le troisième céréalier. Ils ont pris leurs décisions de ne pas aller au Salon de l'agriculture. "L'année est trop morose, l'esprit n'est pas à la fête, confie Cyril Condemine. On a trop de choses à gérer sur nos exploitations." Ce producteur de céréales à Saint-Privat-des-Près restera en Dordogne et partipera aux manifestations organisées dans sa région.

Eleveur de proc à Pontrieux (Côtes-d'Armor), Philippe Perrot se dit lui écoeuré : "C'est le rendez-vous des industriels. On ne se sent plus vivre au travers de ce salon." Quant à Damien Cantaloube, éleveur laitier à Montauban (Tarn-et-Garonne), il estime qu' "il ne se passe rien pour les producteurs" dans cette "grande messe pour les politiques".

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.