Les agriculteurs se rebiffent contre l'agribashing

Alors que la défiance vis-à-vis des agriculteurs, appelée "agribashing", grandit, des professionnels du métier tentent de venir à bout des idées reçues.

franceinfo

En quelques mois, la Drôme a connu quatre incendies de bâtiments agricoles et deux intrusions de militants antispécistes, notamment dans l'élevage de volailles de Philippe Barbeyer. Le bâtiment est actuellement en travaux. L'éleveur fait poser des fenêtres. Au moment de l'intrusion, il y avait ici des dindes que les militants pour le bien-être animal ont filmées. Deux semaines plus tard, ils ont publié une vidéo. On y voit des centaines de bêtes, quelques-unes en très mauvais état. L'éleveur affirme que certaines images ne proviennent pas de chez lui.

Des vidéos pour se rapprocher du consommateur

Le grand public ne sait-il plus rien de l'agriculture d'aujourd'hui ? Les agriculteurs sont nombreux à le penser, alors ils ont décidé de reprendre en main leur communication. Une vie à la ferme qu'Étienne Fourmont raconte dans des petites vidéos postées sur YouTube. À 38 ans, cet adhérent à la FNSEA et ancien élu syndical veut redorer le blason de la profession. Son idée : court-circuiter les médias, donner sa version du métier et convaincre avec une pointe d'humour. Cet éleveur de vaches laitières explique comment naissent les veaux, comment il répare son matériel et comment il répand son fumier sur ses champs. 35 000 abonnés suivent les aventures d'Étienne à la ferme. Mais l'éleveur ne s'arrête pas là. Il chasse aussi la moindre erreur sur les réseaux sociaux. Il a été incité à former ses confrères pour mieux contrer le camp d'en face.

Retrouvez l'intégralité du reportage dans le magazine "Complément d'enquête" diffusé sur France 2 jeudi 27 février à 23 heures

Alors que la défiance vis-à-vis des agriculteurs, appelée \"agribashing\", grandit, les professionnels du métier tentent de venir à bout des idées reçues.
Alors que la défiance vis-à-vis des agriculteurs, appelée "agribashing", grandit, les professionnels du métier tentent de venir à bout des idées reçues. (FRANCEINFO)