Agriculture : les ordonnances de la loi alimentation reportées en raison de la mobilisation des "gilets jaunes"

La loi sur l'agriculture et l'alimentation doit notamment permettre de mieux rétribuer les agriculteurs, ce qui risque de se traduire par des hausses de prix pour les consommateurs.

Le ministre de l\'Agriculture, Didier Guillaume, le 14 novembre 2018 à Paris. 
Le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, le 14 novembre 2018 à Paris.  (LUDOVIC MARIN / AFP)

Le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume a annoncé, mercredi 5 décembre sur CNews, le report des ordonnances attachées à la loi alimentation. Censées améliorer la rémunération des agriculteurs, ces ordonnances devaient être présentées en Conseil des ministres dans la journée. Leur examen est reporté "parce que ce matin, il y a d'autres sujets d'actualité", a affirmé le ministre, en référence au mouvement des "gilets jaunes"

>> Discours du Premier ministre, débat à l'Assemblée nationale... Suivez notre direct sur les "gilets jaunes"

"Les ordonnances sont reportées car il y a d'autres sujets", a-t-il affirmé, tout en assurant que "les conclusions des états généraux de l'alimentation seront mises en œuvre par le gouvernement". Le ministre a assuré que les ordonnances seraient prises "pendant les négociations commerciales qui ont commencé", au mois de janvier ou de février prochain. 

La loi sur l'agriculture et l'alimentation doit notamment permettre de mieux rétribuer les agriculteurs, en rééquilibrant les relations commerciales avec les industriels et les distributeurs. Elle prévoit un relèvement du seuil de revente à perte et la limitation des promotions dans la distribution, deux mesures qui devraient se traduire par des hausses de prix pour les consommateurs.