Cet article date de plus de sept ans.

Chômage : 14 800 demandeurs d'emploi supplémentaires en avril

Le ministère du Travail a publié ses chiffres mercredi. Il annonce une hausse du nombre de chômeurs de 0,4% par rapport au mois de mars.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
L'entrée d'un centre Pôle emploi de Lens (Pas-de-Calais), le 17 avril 2014. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)

Le chômage poursuit sa hausse. En avril, le nombre de demandeurs d'emploi de catégorie A, sans activité, a augmenté de 0,4% par rapport à mars. Selon les données publiées mercredi 28 mai par le ministère du Travail, on compte désormais 3 364 100 demandeurs d'emploi de catégorie A en France métropolitaine. Soit une hausse de 14 800 personnes. 

En incluant les chômeurs ayant eu une activité réduite, 4 985 900 demandeurs d'emploi ont été recensés à la fin avril. Une augmentation de 0,7% par rapport au mois précédent. Malgré ces mauvais chiffres, le gouvernement s'est montré confiant. Il n'y a ni une "amélioration immédiate", ni une "aggravation significative", commentait dès mercredi matin François Rebsamen, ministre du Travail, qui s'est fixé pour objectif "moins de 3 millions de chômeurs à la fin du quinquennat".

"La situation des jeunes s'améliore"

"Le nombre de demandeurs d'emploi progresse moins vite qu'au début de l'année 2013", affirme le ministère, qui souligne que "la situation des jeunes s’améliore". Entre avril 2013 et avril 2014, le nombre de demandeurs d'emploi de moins de 25 ans a diminué de 3,8%. "C’est dans la durée que s’inscrit l’action du gouvernement", martèle le communiqué qui, comme le mois précédent, met en avant le pacte de responsabilité.

 

D'après les prévisions de l'Insee, qui mesure le chômage selon les normes du Bureau international du travail (BIT), le taux de chômage devrait rester stable jusqu'à juin (où s'arrêtent ses calculs), grâce à des créations d'emplois dans le secteur non-marchand, soutenus par les emplois aidés classiques et les emplois d'avenir.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Chômage

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.