Cet article date de plus de six ans.

Rebsamen : "Il faut moins de trois millions de chômeurs à la fin du quinquennat"

Le ministre du Travail a ainsi réitéré une promesse qu'il avait déjà exprimée début mai. Mais cette fois-ci, il s'est fixé une échéance.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le ministre du Travail François Rebsamen répond à une question au gouvernement, le 7 mai 2014 à l'Assemblée nationale à Paris.  (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)

Le ministre du Travail, François Rebsamen, s'est fixé l'objectif de passer sous la barre des trois millions de demandeurs d'emploi sans activité, mardi 13 mai. "Il y en 3 349 000 aujourd'hui. Il faut que, quand nous arriverons vers la fin de ce quinquennat, il y ait moins de trois millions de chômeurs", a-t-il estimé sur Radio Classique et LCI.

"Ce n'est pas possible que ce pays continue de faire le choix (...) du chômage de masse qui porte atteinte à la cohésion sociale", a poursuivi le ministre. "Il faut respecter les salariés qui sont en place aujourd'hui, mais on ne peut pas choisir uniquement la protection de ceux qui ont du travail contre l'entrée sur le marché du travail des autres."

Ce n'est pas la première fois que le ministre émet cette promesse, mais jusque-là, il n'avait pas fixé d'échéance. Sur i-Télé, le 2 mai, il avait déclaré : "Moi, je veux baisser le nombre de chômeurs, ce n'est pas la même chose. Une courbe du chômage, c'est quelque chose qui ne se matérialise pas pour les gens. (...) Moi, ce que je veux, c'est qu'il y ait moins de trois millions de chômeurs."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.