Grève des transports : déjà des conséquences économiques

À Paris, les professionnels enregistrent une perte de 30 à 40% de leur chiffre d'affaires du fait de la grève contre la réforme des retraites. Les livraisons prennent parfois du retard. Les difficultés devraient être plus grandes encore si le mouvement devait s'étendre au-delà de mercredi 11 décembre.

france 3

Un train rempli de marchandises est à l'arrêt, bloqué en pleine voie, à 3 km de sa destination. Depuis le début de la grève, l'entreprise privée Euro Cargo Rail, spécialisée dans le fret ferroviaire, ne peut plus travailler. Dans ces 300 m de wagons se trouve le matériel destiné à une usine d'emballages voisine. Des trains bloqués comme celui-ci, on en compte environ 400 dans toute la France. Résultat : un manque à gagner de plusieurs millions d'euros pour l'entreprise. La situation ne devrait pas s'arranger.

>> Grève du 10 décembre : suivez la situation en direct

Des mesures existent pour venir en aide aux commerçants

Les entreprises commencent à avoir des retards d'approvisionnement, comme chez le fabricant d'outils coupants Magafor. Un restaurateur parisien, quant à lui, cherche du regard les clients, qui n'arrivent pas. Son chiffre d'affaires est divisé par deux. C'est encore pire que pendant le mouvement des "gilets jaunes", qui avait déjà fragilisé son commerce. À Paris, le tourisme commencerait à être sérieusement touché. Le gouvernement rappelle qu'il existe des mesures pour venir en aide aux commerçants, comme pendant le mouvement des "gilets jaunes".

Le JT
Les autres sujets du JT
La circulation est à l\'arrêt lors des grèves contre le \"plan Juppé\" à Paris, le 4 décembre 1995.
La circulation est à l'arrêt lors des grèves contre le "plan Juppé" à Paris, le 4 décembre 1995. (PASCAL PAVANI / AFP)