Narbonne : 31 "gilets jaunes" jugés pour l'incendie d'un péage

Il y a un an, lors du mouvement des "gilets jaunes", à Narbonne (Aude), des installations autoroutières et des locaux de la gendarmerie avaient été incendiés. Lundi 9 décembre, le procès de 31 "gilets jaunes" a débuté pour ces faits. 

france 3

L'audience s'est ouverte lundi 9 décembre dans le calme. "Sur les 31 prévenus, deux seulement ont été incarcérés, les 29 autres comparaissent libres", explique la journaliste France Télévisions Carine Alazet, en direct du palais de justice de Narbonne, dans l'Aude. "Ils ont été accueillis par un comité de soutien formé d'une trentaine de 'gilets jaunes'". En marge d'une manifestation, des installations autoroutières, des locaux de la gendarmerie avaient été incendiés dans la nuit du 1er au 2 décembre 2018.

Un mineur également jugé

Plus tôt, le ton était monté entre quelque 200 manifestants et les forces de l'ordre. Il avait fallu évacuer les locaux de la société d'autoroute, le péage et le bâtiment du peloton de gendarmerie. En plus des 31 prévenus, un mineur a également été jugé à part. Le procès devrait durer deux semaines.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le péage de Narbonne vandalisé en marge de la mobilisation des \"gilets jaunes\" le 3 décembre 2018.
Le péage de Narbonne vandalisé en marge de la mobilisation des "gilets jaunes" le 3 décembre 2018. (IDRISS BIGOU-GILLES / HANS LUCAS / AFP)