Ce simulateur va vous faire prendre conscience des inégalités de salaire dont souffrent les femmes

A l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes, franceinfo met à votre disposition le Pariteur. Un outil qui va vous permettre de prendre conscience des inégalités salariales entre les hommes et les femmes.

Le Pariteur, un outil réalisé pour faire prendre conscience des inégalités salariales entre les hommes et les femmes, a été mis en ligne le 6 mars 2018 sur franceinfo.
Le Pariteur, un outil réalisé pour faire prendre conscience des inégalités salariales entre les hommes et les femmes, a été mis en ligne le 6 mars 2018 sur franceinfo. (GETTY IMAGES)

Demandez l'édition 2018 ! Après une première version en 2013 et une deuxième en 2016, le Pariteur fait son retour sur franceinfo, mardi 6 mars. A l'occasion de la Journée internationale des droits des femmes, qui a lieu chaque année le 8 mars, France Télévisions, l'Insee et l'agence Wedodata mettent à votre disposition cet outil interactif. Grâce au Pariteur, changez le sexe de votre fiche de paye et prenez conscience des inégalités salariales entre les hommes et les femmes.

>> Utilisez le Pariteur 2018 et faites le test avec votre salaire

Pour faire le test, rien de plus simple. Indiquez d'abord si vous êtes un homme ou une femme, puis précisez votre âge. Sélectionnez ensuite votre métier et la région où vous travaillez. Terminez en saisissant votre salaire net mensuel. Vous découvrirez alors le salaire que vous toucheriez si vous étiez du sexe opposé. Vous pourrez également découvrir si, dans d'autres régions, cet écart salarial est encore plus important. 

Un plan gouvernemental avant la fin mars

Fin janvier, la ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a fixé pour objectif la fin des inégalités salariales entre les hommes et les femmes en 2022, et a promis qu'un plan pour y parvenir allait être élaboré avec les partenaires sociaux avant la fin mars. Selon un rapport (PDF) du Conseil économique, social et environnemental (CESE), les salaires des femmes sont inférieurs de 24% tous postes confondus, et de 9% "à poste égal".

Ces derniers mois, la lutte en faveur de l'égalité salariale entre hommes et femmes a déjà enregistré plusieurs avancées en Europe. Les Allemands peuvent depuis le début de l'année demander à leur employeur le montant du salaire de leurs collègues s'ils s'estiment lésés. En Islande, une loi entrée en vigueur au 1er janvier impose aux entreprises de plus de 25 salariés de démontrer une stricte égalité de salaire à compétences égales entre les hommes et les femmes, ainsi qu'en fonction d'autres critères de discrimination comme la religion, l'origine ethnique ou l'âge.