Colère des agriculteurs : véritable baptême du feu pour Gabriel Attal

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Colère des agriculteurs : véritable baptême du feu pour Gabriel Attal
Article rédigé par France 2 - C. Motte, S.Cimino, J.Nény, A.Bourse, F.Motila, A.Bouville, L.Lavieille
France Télévisions
France 2
C’est un baptême du feu des plus rapides qui s’impose pour Gabriel Attal : le récemment nommé Premier ministre fait face à la colère des agriculteurs. Depuis le début de cette crise, il a choisi d’être en première ligne.

Les traits tirés, Gabriel Attal était en Indre-et-Loire, le dimanche 28 janvier, pour assurer le “service après-vente” de ses annonces aux agriculteurs. Dans 48 heures, il prononcera son discours de politique générale, un exercice périlleux pour tout Premier ministre. Cela pourrait bien constituer une véritable épreuve du feu pour Gabriel Attal, lui qui a été frappé de plein fouet par la crise des agriculteurs. 

Un Premier ministre adepte des déplacements 

À quelques jours de ce discours important, le Premier ministre privilégie tout de même les déplacements sur le terrain : “Une partie de mon équipe disait : tu as ta déclaration de politique générale mardi, il faut que tu restes dans ton bureau à la travailler, etc. Et moi je leur ai dit : non, je veux aller sur le terrain, même si c’est difficile”, a-t-il déclaré. C’est sans majorité absolue que Gabriel Attal devra réaliser son discours de politique générale le mardi 30 janvier : la gauche a déjà prévu une motion de censure.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.