Colère des agriculteurs : vers une paralysie de la capitale ?

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Paris, marché de Rungis, Lyon… Quelle sera l’ampleur des blocages annoncés par les agriculteurs, lundi 29 janvier ? -
Colère des agriculteurs : vers une paralysie de la capitale ? Paris, marché de Rungis, Lyon… Quelle sera l’ampleur des blocages annoncés par les agriculteurs, lundi 29 janvier ? - (France 2)
Article rédigé par France 2 - O. Longueval, A. Lay, S. Feydel, D. Conde, S. Fel, L. Ducazaux, C. Morand, T. Guéry, L. Le Moigne, P. Thiry, M. Le Rue
France Télévisions
France 2
Paris, marché de Rungis, Lyon… Quelle sera l’ampleur des blocages annoncés par les agriculteurs, lundi 29 janvier ?

Aux portes de la capitale, le marché de Rungis (Val-de-Marne) se barricade dans la soirée du dimanche 28 janvier. Des blindés de la gendarmerie sont prépositionnés, et des agriculteurs ont annoncé vouloir étouffer ce poumon économique d’Île-de-France. Des barrages prennent également forme autour de Paris. Les agriculteurs, qui ciblent principalement le transport de marchandises, comptent bien rester aussi longtemps qu’il le faudra. "On a tout ce qu’il faut, tout est prévu", assure l’un d’eux, qui se réjouit d’avoir reçu "énormément de dons"

"C’est pas un jeu"

 

Le blocage des principaux axes autoroutiers qui mènent à Paris a été décidé par les Jeunes Agriculteurs et la FNSEA. "J’ai compris qu’à Paris, certains avaient des doutes sur le niveau de mobilisation. Je pense que demain, ils ne seront pas déçus. C’est pas un jeu", prévient Arnaud Rousseau, le président du FNSEA. Sept points de blocages sont prévus pour faire pression sur l’économie et le gouvernement. Ils visent aussi la deuxième ville de France, Lyon (Rhône) : après que des barrages ont été érigés dans la semaine en périphérie, et la FRSEA annonce désormais un siège. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.