VIDEO. Les agriculteurs qui s'en sont pris à des permanences de députés LREM "ne sont pas des délinquants" affirme Alexis Corbière

"Les extrémistes, c'est ce gouvernement," a déclaré le député la France insoumise.

FRANCEINFO/RADIO FRANCE

Le député Alexis Corbière a pris la défense, mardi 30 juillet sur franceinfo, des agriculteurs qui s'en sont pris à des permanences de députés la République en marche (LREM). Ils "ne sont pas des délinquants, a affirmé le député la France insoumise (LFI) de Seine-Saint-Denis. Ils se sentent en danger dans leur profession." Plusieurs permanences de députés LREM ont été dégradées ces derniers jours, parfois emmurées ou taguées après la ratification du Ceta. Des actions qui ont parfois été revendiquées par des syndicats agricoles, comme les Jeunes Agriculteurs.

Les extrémistes, c'est ce gouvernement, ce sont des fous, des illuminés, des sectaires du libre-échange, qui disent : on s'en fiche, on va foutre en l'air la planète, on va continuer nos mesures de libre-échange.

Alexis Corbière

"Je ne suis pas favorable aux violences, a affirmé le député. Il ne faut pas attaquer des permanences d'élus. J'ai même vu qu'il y avait eu des tentatives de début d'incendie, tout cela est irresponsable." Alexis Corbière estime cependant que l'"on peut comprendre que face à l'inaction de ce gouvernement en matière de climat - voire un gouvernement qui, à travers ces traités de libre-échange qui organisent le grand déménagement de la planète, empire la situation - de plus en plus de gens se disent qu'il ne leur reste que la violence."

Alexis Corbière, député LFI de Seine-Saint-Denis, mardi 30 juillet sur franceinfo.
Alexis Corbière, député LFI de Seine-Saint-Denis, mardi 30 juillet sur franceinfo. (CAPTURE D'ECRAN/ FRANCEINFO/ RADIO FRANCE)