Urgences : l'hôpital craque

En dix ans, le ministère de la Santé a réalisé 7 milliards d'économies dans le budget de l'hôpital public, cela représente 100 000 lits en moins. Résultat : les hôpitaux français sont au bord de la rupture.

Voir la vidéo
FRANCEINFO

Des dizaines de malades qui patientent des heures sur des brancards dans les couloirs.... Aux urgences de l'hôpital de Creil (Oise), une femme attend depuis sept heures de se faire soigner. En France, 97 services d'urgences sur 650 sont au bord du gouffre depuis des semaines. En cause : les grands froids frappent davantage de personnes âgées ou fragiles. Ces patients ont besoin d'être hospitalisés dans d'autres services, mais quand il n'y a plus de place, ils restent aux urgences, dans les couloirs.

"No bed challenge" : 261 personnes ont dormi sur des brancards

Les personnels craquent. "On n'imagine pas que les urgences peuvent s'arrêter. Aujourd'hui, elles peuvent s'arrêter, explique le docteur Loïc Pen, chef des urgences de l'hôpital de Creil et affilié CGT. Deux ou trois médecins de plus qui décident d'aller voir ailleurs parce qu'ils n'en peuvent plus, ça reposera sur de moins en moins de médecins qui craqueront aussi et qui partiront. Vraiment, on est sur une situation dangereuse", avertit-il.

Pour dénoncer la situation, un site : le "no bed challenge". Chaque nuit, les urgentistes comptent le nombre de patients qui dorment sur les brancards. Hier soir, ils étaient 261. Récemment, à Reims (Marne) et à Rennes (Ille-et-Vilaine), deux patientes sont mortes en attendant aux urgences. Même le patron des hôpitaux parisiens demande un changement : "Il faut des réorganisations profondes, les gens sont malheureux à l'hôpital parce que nos règles sont trop rigides, nos organisations sont trop lourdes", a fait valoir Martin Hirsch. En dix ans, le ministère de la Santé a réalisé 7 milliards d'économies dans le budget de l'hôpital public. 100 000 lits ont été fermés.

Une femme arrive aux urgences de l\'hôpital Cochin à Paris le 11 janvier 2017. 
Une femme arrive aux urgences de l'hôpital Cochin à Paris le 11 janvier 2017.  (PHILIPPE LOPEZ / AFP)