Prix des carburants : l'exécutif hésite entre plusieurs options

Publié
carburants ok
FRANCEINFO
Article rédigé par
J. Klein - franceinfo
France Télévisions

L'exécutif n'a pas encore tranché l'aide qu'il voulait apporter aux Français face à la flambée des prix du carburant. Emmanuel Macron et Jean Castex en ont discuté à nouveau mercredi 20 octobre. Quelles sont les options sur la table ?

Parmi les différentes options du gouvernement pour aider les Français à faire face à la flambée des prix du carburant, il y a la baisse des taxes. Sur un litre de SP95, 60% du prix est consacré à la TVA et à la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE). Réduire la taxe sur les produits pétroliers est rapide, mais ça coûte très cher (500 millions d'euros perdus pour un centime de baisse), c'est moins écologique et ça ne ciblerait pas les personnes précaires, mais tout le monde.

Le chèque "carburant" plus précis et moins rapide

La deuxième option est le chèque "carburant". Il permet de cibler les ménages fragiles et donc coûterait moins cher. Elle est plus écologique aussi, mais aucun fichier ne permet d'identifier les automobilistes précaires. Il n'existe aucun fichier croisé entre les cartes grises et le service des impôts. Les recenser serait long. La dernière option est le bouclier "carburant". Il s'agit de geler les prix, mais il n'y a pas de tarifs réglementés comme pour le gaz et l'électricité donc a priori cette solution est écartée.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.