Hausse des prix des carburants : le président des maires ruraux demande "la priorité pour ces territoires", qui sont "les plus impactés"

Michel Fournier, président de l'Association des maires ruraux de France, demande mercredi à ce que les territoires ruraux soient les premiers visés par les aides du gouvernement face à la hausse des prix des carburants. "Ce n'est pas du populisme", se défend-il.

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Une personne fait le plein dans une station-service de Guipavas (Finistère), le 20 octobre 2021.  (FRED TANNEAU / AFP)

"Donnons la priorité aux territoires ruraux", a demandé sur franceinfo mercredi 20 octobre Michel Fournier, président de l'Assocition des maires ruraux de France, alors que le gouvernement doit annoncer d'ici la fin de la semaine un dispositif censé aider les Français à faire face à la hausse des prix des carburants. "Ce n'est pas du populisme, c'est simplement reconnaître un besoin qui existe", s'est défendu le maire des Voivres (Vosges). 

>> INFOGRAPHIE : Visualisez la hausse des prix de l'essence et du gasole, proches de leur record historique

D'après lui, "il faut faire une différenciation entre ceux qui n'ont pas le choix et les autres", alors que le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a plaidé sur BFM TV pour un dispositif "ciblé" sur les plus modestes, réponse "la plus juste et la plus efficace d'un point de vue environnemental". Selon Michel Fournier, la distinction ne doit pas se faire sur les revenus mais plutôt sur le bassin de vie, les territoires ruraux étant pour lui "les premiers impactés par cette hausse". Le Vosgien a plaidé pour un accompagnement ciblé, comme un chèque carburant "mais pour des territoires où on n'a pas d'autre choix que le véhicule".

Le maire des Voivres a fait remarquer que les alternatives à la voiture ne concernent que les centres urbains. "On peut faire des politiques vélo, mais dans les Vosges, il faut faire en moyenne 30 à 35 kilomètres aller pour aller travailler", pointe-t-il. Cette augmentation des prix des carburants pourrait selon lui favoriser une résurgence des "gilets jaunes", mouvement fortement présent dans les territoires ruraux, "d'autant plus qu'on est en campagne présidentielle".

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Prix des carburants

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.