Cet article date de plus d'un an.

Nouvelle-Calédonie : les attaques de requins effraient la population

Publié
Durée de la vidéo : 2 min
Nouvelle-Calédonie : les attaques de requins effraient la population
Nouvelle-Calédonie : les attaques de requins effraient la population Nouvelle-Calédonie : les attaques de requins effraient la population (France 2)
Article rédigé par France 2 - A.-C.Roth, Nouvelle-Calédonie la 1ère C.de Chassey
France Télévisions
France 2
À Nouméa, trois attaques de requins, dont une mortelle, ont eu lieu, en moins d'un mois, sur des plages très fréquentées. Une tendance qui a poussé les autorités à lancer une campagne d'abattage.

La scène s'est déroulée sur une plage, en pleine journée. Le 19 février 2023, à 150 mètres du bord, un nageur australien est happé par un requin. Cette attaque mortelle s'est produite sur un des lieux de baignade les plus fréquentés de Nouméa. "On a bien eu peur, on n'était pas loin et on se pose bien des questions de ce qu'il se passe avec tous ces requins", témoigne un habitant. Il s'agissait de la troisième attaque de requin en l'espace de trois semaines à Nouméa.

Une campagne d'abattage de requins lancée

Depuis, la baignade a été interdite et une campagne d'abattage de requins-bouledogue et tigres, soupçonnés d'être les auteurs de ces attaques, a été lancée. "Je ne sais pas pourquoi il y a cette agressivité d'un seul coup et pourquoi ces requins arrivent tout près des côtes. Je pense qu'il y a une surpopulation et je crois sincèrement qu'il faut en éliminer un certain nombre", confie Sonia Lagarde, la maire Renaissance de Nouméa. Localement, cette campagne, qui a mené à l'abattage de 18 requins, est loin de faire l'unanimité, car ces deux types de requins sont des espèces menacées.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.