Vrai ou faux Les violences sont-elles en augmentation en zone rurale ?

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 3 min
VRAI OU FAUX. Les violences sont-elles en augmentation en zone rurale ? -
VRAI OU FAUX. Les violences sont-elles en augmentation en zone rurale ? VRAI OU FAUX. Les violences sont-elles en augmentation en zone rurale ? - (franceinfo)
Article rédigé par franceinfo - A. Crouts
France Télévisions
franceinfo
La mort de Thomas, tué lors d'un bal à Crépol (Drôme), a pris une tournure politique. L'extrême droite évoque une augmentation de la criminalité en zone rurale. Est-ce vrai ? Le point avec Anaïs Crouts, journaliste à la cellule Vrai ou Faux de franceinfo, dans le 19/20 info du vendredi 24 novembre.

Le décès de Thomas dans la nuit du samedi 18 au dimanche 19 novembre, tué lors d'un bal à Crépol (Drôme), a suscité de nombreuses réactions politiques. L'extrême droite parle de "razzias" dans les villages ruraux et d'une augmentation de la criminalité en zone rurale. Est-ce vrai de dire que les violences ont augmenté dans les villages ? "Pour mesurer ces violences, on dispose notamment des statistiques du ministère de l'Intérieur, qui publie chaque année des rapports sur la délinquance en France. Le problème, c'est qu'il n'y a pas de chiffres sur l'évolution des violences dans les petits villages", expose Anaïs Crouts, journaliste à la cellule Vrai ou Faux de franceinfo, dans le 19/20 info du vendredi 24 novembre.

Les coups et blessures volontaires en augmentation

Les équipes de la cellule Vrai ou Faux ont donc fait leurs propres calculs à partir des données du ministère de l'Intérieur. Concernant les homicides, il n'y a pas eu d'évolution entre 2016 et 2022 dans les villages de moins de 2 000 habitants. On parle de 0,008 homicide pour 1 000 habitants. "Même chose pour les vols avec armes, qui eux aussi ont stagné sur cette période de 6 ans dans les campagnes, avec 0,02 cas pour 1 000 habitants", précise Anaïs Crouts. En revanche, il y a un indicateur qui a augmenté. Ce sont les coups et blessures volontaires, qui ont quasiment doublé, en passant de 1,5 cas pour 1 000 habitants en 2016 à 2,6 cas pour 1 000 habitants en 2022.

"Le ministère de l'Intérieur explique, dans son dernier rapport, qu'on est dans un contexte global d'augmentation des violences sur tout le territoire, donc cette augmentation se voit aussi au niveau national, pas seulement dans les communes rurales", nuance Anaïs Crouts. Par ailleurs, le service statistiques du ministère de l'Intérieur explique dans un rapport en 2022 que "la délinquance est concentrée dans les mêmes communes que la population", précise la journaliste.

Pour plus de précisions sur ce sujet, consultez l'article de Armêl Balogog de franceinfo radio.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.