Trafic d'êtres humains : des Pakistanaises vendues à des hommes chinois

Au Pakistan, des jeunes femmes sont vendues par leurs familles à des hommes chinois contre de l'argent. Une de ces épouses qui a réussi à fuir témoigne.

FRANCEINFO

"Mon mari chinois m’humiliait et me battait. Il a pris mon passeport et a dit : 'Comment peux-tu t'échapper ? Je t'ai achetée au Pakistan, tu m'appartiens. Tu es ma propriété.'" Natasha est pakistanaise, elle a 20 ans. Comme des milliers de femmes de sa petite communauté chrétienne, elle a été achetée par son mari chinois. Ces femmes parfois très jeunes sont vendues par leurs familles en échange de grosses sommes d'argent, avec la promesse d'une vie meilleure.

Une partie du réseau démantelée

Les trafiquants profitent de la surpopulation masculine en Chine et de la pauvreté au Pakistan. Mais Natacha a réussi à fuir, grâce à des membres de sa communauté qui luttent contre ce trafic d'êtres humains. "Pour obtenir des preuves, nous avons consacré des heures à dénicher des réseaux, nous avons organisé un faux mariage pour obtenir des preuves", explique un homme de cette communauté. Une trentaine d'hommes pakistanais et chinois ont été arrêtés. Une partie de ce réseau a été démantelée par l'Agence pakistanaise des enquêtes.

Des alliances sont échangées lors d\'un mariage à Paris, le 18 septembre 2012.
Des alliances sont échangées lors d'un mariage à Paris, le 18 septembre 2012. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)