Féminisme : retour sur ces mouvements qui dénoncent agressions et injustices

Une nouvelle forme de féminisme est apparue ces dernières années après le scandale Weinstein ou pour dénoncer les féminicides par exemple. Retour ces mouvements nés au début des années 2000.

Plusieurs mouvements féministes sont nés au début des années 2000, à commencer par les Femen. Créé en 2008, le mouvement est très engagé et dénonce les injustices du patriarcat en écrivant des messages sur leurs corps dénudés. Autre phénomène : #MeToo, né en 2017 aux États-Unis à la suite de l'affaire Weinstein. Encore aujourd'hui, les mots dièse MeToo et Balance ton porc sont utilisés par des femmes qui dénoncent des viols, des agressions ou des situations de harcèlement.

Le mouvement français #NousToutes

En France, il y a aussi un collectif très actif : #NousToutes. Il avait organisé l'an passé une grande marche pour dénoncer les féminicides et les violences faites aux femmes. Le mouvement a réagi à l'actualité en postant un "crop top" républicain, ce t-shirt qui laisse apparaître le nombril. Enfin le collectif "Collages féminicides", qui affiche des messages forts dans de nombreuses rues, est de plus en plus en vue.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des militantes du collectif Collages Féminicides dénoncent l\'augmentation des violences faites aux femmes pendant le confinement, le 11 mai 2020 à Paris. 
Des militantes du collectif Collages Féminicides dénoncent l'augmentation des violences faites aux femmes pendant le confinement, le 11 mai 2020 à Paris.  (MARIE MAGNIN / HANS LUCAS / AFP)