Violences conjugales : "La communication ne suffit pas", pour NousToutes, qui dénonce le "manque de politiques publiques ambitieuses"

Selon l'étude nationale relative aux morts violentes au sein du couple publiée lundi soir, 146 femmes ont été tuées par leur conjoint ou ex-conjoint en 2019. Le collectif NousToutes dénonce le manque de moyens débloqués par le gouvernement sur ce dossier.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une affiche contre les féminicides dans les rues de Paris. (STÉPHANIE BERLU / FRANCE INFO)

146 femmes ont été tuées au sein de leur couple en 2019 en France (+ 21 % par rapport à 2018), selon l’étude nationale relative aux morts violentes au sein du couple, établie par la Délégation aux victimes des directions générales de la police nationale et de la gendarmerie nationale et rendue publique ce lundi. "Le chiffre des féminicides révèle à quel point la France manque de politiques publiques ambitieuses et financées pour en finir avec les violences sexuelles", a réagi ce lundi soir le collectif féministe NousToutes dans un communiqué.

Des budgets insuffisants débloqués

"Depuis 3 ans, entre les paroles et les actes, le gouffre est abyssal (...) En 2020, le gouvernement a programmé 361,5 millions d'euros pour la lutte contre les violences (dont 230 millions de l'Intérieur). C'est quasiment la même somme qu'en 2019. Sans moyen, pas de mesures ambitieuses et massives. Sans mesures ambitieuses et massives, pas de diminution des violences ni des féminicides", a ajouté le collectif.

"La communication ne suffit pas. Le gouvernement, en refusant de mettre en place un plan d'urgence à hauteur de 1 milliard d'euros comprenant : un plan d'éducation obligatoire dès le plus jeune âge, une formation professionnelle des forces de l'ordre, magistrat.e.s et professionel.le.s de santé ou encore l'ouverture de nouvelles places d'hébergement, acte que les chiffres ne bougeront pas. C'est insupportable", termine NousToutes, qui rappelle qu'une marche nationale contre les violences faites aux femmes est prévue le 21 novembre prochain.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.