Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Ces touristes humanitaires qui ne font que des photos souvenirs

Les "volontouristes", ces Occidentaux en "vacances humanitaires" qui pensent faire acte de solidarité, sont-ils utiles ? En tout cas, certains sont doués pour le safari photo. En toute bonne conscience, comme ici au Cambodge, dans cet extrait d'"Envoyé spécial".

ENVOYÉ SPÉCIAL / FRANCE 2

Les "volontouristes", ces Occidentaux qui pensent faire acte de solidarité, sont-ils utiles ? Peut-être pas toujours, concèdent ces Américaines, Canadiennes, Australiennes… en "vacances humanitaires" au Cambodge. Mais ici, elles pensent que oui : les villages de la région de Siem Reap ont besoin de ces filtres à eau qu'elles ont fabriqués (sans aucune formation). Une équipe d'"Envoyé spécial" s'est mêlée au groupe et a suivi la livraison. Extrait.

Une pancarte avec le nom du généreux donateur, et un "pauvre Cambodgien" à côté

Premier problème : chacun des six filtres à eau pèse plus de 50 kilos. Ce sont donc les employés cambodgiens qui vont se charger de les installer. Nos volontaires de choc sont plus doués pour le safari photo…

A chaque fois, c'est le même manège : un "pauvre Cambodgien" pose à côté de la pancarte avec le nom du généreux donateur qui a payé l'installation. Quand tout est mis en place, deuxième étape : distribution de vêtements et d'œufs, très appréciés au Cambodge… pour la photo-souvenir que les "volontouristes" accrocheront au-dessus de la cheminée une fois de retour chez eux. Le tout en quatre minutes chrono, et on passe à la maison suivante pour répéter les mêmes scènes.

Extrait de "Avec les meilleures intentions du monde", un reportage diffusé dans "Envoyé spécial".

Volontouristes en safari photo au Cambodge
Volontouristes en safari photo au Cambodge (FRANCE 2 / FRANCETV INFO)