Envoyé spécial, France 2

VIDEO. Avec les meilleures intentions du monde

Les "volontouristes", ces Occidentaux qui partent en vacances pour "aider", pensent faire acte de solidarité. Pourtant, ils participent parfois, à leur corps défendant, à un business sans scrupule… Un reportage d'"Envoyé spécial".

Voir la vidéo

Ils partent au bout du monde en Inde, au Népal, au Cambodge… pour aider à la construction d’orphelinats, à l’installation de filtres à eau ou pour donner des cours d’anglais à des enfants défavorisés : on les appelle les "volontouristes". Ces Occidentaux en "vacances" pensent faire acte de solidarité, mais ils participent parfois à un business sans scrupule.

Faux orphelinats, enfants volés...

Nous avons enquêté pendant six mois sur ce business de la charité : des tour-opérateurs qui proposent des "circuits humanitaires" clés en main pour 2 000 euros avec des "étapes solidarité", des orphelinats montés de toutes pièces pour accueillir les touristes, ou encore des enfants volés à leurs parents pour jouer aux "faux orphelins"… Zoom sur ce nouveau marché de la solidarité.

Une enquête de Nicolas Bertrand, Thomas Donzel, Lorène Bosc et Marion Cantor, diffusée dans "Envoyé spécial".

Stele
Stele (CAPTURE ECRAN FRANCE 2)