Alimentation : la tendance des protéines végétales plaît de plus en plus

Pour limiter l'impact du réchauffement climatique, nous allons devoir diminuer notre consommation de viande. Les protéines végétales sont une alternative qui séduit de plus en plus.

Voir la vidéo
France 2

Dans les restaurants comme dans les supermarchés, les protéines végétales sont de plus en plus présentes. Ces aliments sont issus de légumineuses et de céréales comme le soja, les lentilles, l'épeautre ou encore le blé. Les clients se tournent de plus en plus vers ce type de produits. "On est passé d'une vingtaine de produits à 80 produits en trois ans", explique Marie Dubray, la manager du rayon traiteur au Auchan de Vélizy (Yvelines). La croissance dans ce supermarché est de 20%.

Des produits alléchants


Le marché mondial des protéines végétales est estimé à 9 milliards d'euros en 2018. Il pourrait atteindre les 11 milliards en 2020. À Lyon (Rhône), une jeune start-up, Hari&Co, mise sur quatre légumineuses : les haricots rouges, les flageolets, les pois chiches et les lentilles. L'entreprise met en vente des recettes simples, sous forme de steaks ou de boulettes.

Côté santé, Ysabelle Levaseur, diététicienne-nutritionniste constate que tous les produits du marché, proposés par différentes marques, ne se valent pas : certains contiennent du sucre ou encore des gélifiants. Elle recommande de bien lire des étiquettes pour faire le tri et de ne pas consommer uniquement ces plats, mais d’alterner protéines animales et protéines végétales. Aujourd'hui, 9 Français sur 10 déclarent avoir diminué leur consommation de viande. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Lentilles du Velay
Lentilles du Velay (lalentillevertedupuy.com)