Morts sur les routes : Cazeneuve lance un "appel solennel à la responsabilité"

Le ministre de l'Intérieur a également promis de nouvelles mesures, dont un renforcement du "volet répressif" et de la prévention.

Le ministre de l\'Intérieur, Bernard Cazeneuve, le 29 juillet 2015 à Paris.
Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, le 29 juillet 2015 à Paris. (LOIC VENANCE / AFP)

Un appel, mais pas encore de nouvelles mesures. Le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, a lancé vendredi 14 août un "appel solennel à la responsabilité" après la hausse très importante (+19,2%) du nombre de morts sur les routes en juillet par rapport au même mois de 2014.

"Je veux dire gravement à tous les gens qui doivent prendre la route qu'ils doivent être exemplaires et responsables", a-t-il lancé lors d'un déplacement à l'hôpital Raymond-Poincaré de Garches (Hauts-de-Seine), où l'on soigne les blessés de la route. "Soyez responsables, soyez irréprochables, pour le week-end à venir et pas seulement !"

Une violence "insupportable et inacceptable"

Il a également promis de nouvelles mesures, dont un renforcement du "volet répressif" et de la prévention, sans donner plus de détails. Pour élaborer ces mesures, le Comité interministériel va se réunir à la rentrée, une première depuis 2011. Mais "toutes les mesures que nous prendrons seront vaines s'il n'y a pas dans le pays une prise de conscience collective, s'il n'y a pas une volonté de changer les comportements", a estimé le ministre.

Qualifiant d'"insupportable et inacceptable" le nombre de morts sur les routes, il a insisté, expliquant que, "à chaque fois qu'un automobiliste prend le volant, il doit avoir à l'esprit la responsabilité civique qui lui incombe". Au total, 360 personnes ont trouvé la mort le mois dernier sur les routes de France, soit 58 de plus qu'en 2014 à la même époque, a annoncé jeudi l'Observatoire national interministériel de la sécurité routière.

Cette augmentation poursuit la tendance macabre enregistrée au premier semestre 2015 (1 558 morts, +0,8% par rapport au premier semestre 2014), dans la foulée d'une année 2014 qui avait déjà vu le nombre de morts sur les routes repartir à la hausse pour la première fois en douze ans (3 384 morts, +3,5%). Sur les sept premiers mois de 2015, la mortalité routière est en hausse de 3,8%. Et tous les chiffres sont au noir : hausse du nombre d'accidents (+6,7%), de blessés (+7,7%) et de blessés hospitalisés (+13,8%).