Salon de l'agriculture : "Le pays tout entier a été uni derrière" la profession, affirme Gabriel Attal lors d'un dîner pour les 60 ans de l'événement

France Télévisions
Publié Mis à jour
Le Premier ministre Gabriel Attal au palais de l'Elysée, à Paris, le 21 février 2024. (MATHILDE KACZKOWSKI / HANS LUCAS / AFP)
Les représentants des syndicats agricoles figuraient parmi les 350 invités de ce dîner.

Ce qu'il faut savoir

>> Ce direct est maintenant terminé.

Gabriel Attal a participé au dîner organisé pour le 60e anniversaire du Salon de l'agriculture, dimanche 25 février. Le Premier ministre y a prononcé un discours devant 350 invités, dont les représentants des syndicats agricoles. "Le pays tout entier a été uni derrière ses agriculteurs" ces dernières semaines, a-t-il affirmé. Le Salon de l'Agriculture "n'est ni un cirque médiatique, ni un cirque politique, ni un cirque militant", a-t-il également déclaré.

Emmanuel Macron attaque le RN. Le parti d'extrême droite a été ciblé par le chef de l'Etat, en visite au salon samedi. Emmanuel Macron a ainsi dénoncé le "projet de décroissance et de bêtise" du RN, qui consisterait à "sortir de l'Europe". "Le Rassemblement national, c'est le parti du 'Frexit', de la sortie de l'euro. (...) Je vais vous dire : s'il n'y a pas d'Europe, il n'y a pas d'agriculture", a martelé le président de la République. "Sincèrement, il y a encore des gens qui croient à ce grossier mensonge ?" a rapidement répondu Marine Le Pen sur le réseau social X.

Arnaud Rousseau dit "comprendre" la violence des Agriculteurs. Le président de la FNSEA, syndicat majoritaire des agriculteurs, est revenu dimanche sur la visite agitée du chef de l'Etat. "Nous ne voulons pas de violence mais cette violence, on la comprend puisqu'on la vit nous-même", a déclaré Arnaud Rousseau dans l'émission "Le Grand Jury" de RTL.

Jordan Bardella s'en prend à Emmanuel Macron. Lors de la première partie de sa visite de deux jours au Salon de l'agriculture, dimanche, le président du RN a déclaré : "Je pense que M. Macron est atteint d'une schizophrénie inquiétante et dangereuse". "C'est lui [Emmanuel Macron], qui depuis sept ans soutient la stratégie De la ferme à la fourchette, qui prévoit la baisse des rendements agricoles de 15 à 20% et qui met en concurrence notre agriculture avec des produits du bout du monde, qui ne respectent aucune des normes auxquelles sont soumis nos producteurs et agriculteurs français", a critiqué Jordan Bardella.

Le Live

L'actu en continu
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #AGRICULTURE Dans le même entretien, le chef de l'Etat salue l'ensemble des "principaux syndicats" agricoles, sauf un. "Malgré les discussions et les avancées, un syndicat a fait le choix de ne pas appeler au calme : c’est la Coordination rurale", pointe-t-il. Selon lui, "des décideurs locaux de la Coordination rurale sont engagés de manière très officielle au Rassemblement national".
  • Avatar
    Avatar
    Emmanuel Macron
    président de la République Il y a 0 sec
    "On doit sceller la fin de cette crise, mais je dirai aussi quel est le plan pour la nation et ce que nous allons défendre au niveau européen."
    #AGRICULTURE Demain, Emmanuel Macron réunit les ministres concernés par la crise du secteur agricole, pour suivre les engagements pris ces dernières semaines. Son objectif est de faire "atterrir tout cela dans trois semaines" avec un nouveau rendez-vous donné aux représentants du monde agricole, comme il l'explique au Figaro.
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #AGRICULTURE Le Premier ministre donne rendez-vous "à mardi", pour sa visite officielle dans les rangs du Salon de l'agriculture.
  • Avatar
    Avatar
    Gabriel Attal
    Premier ministre Il y a 0 sec
    #AGRICULTURE "Le Salon de l'agriculture n'est ni un cirque médiatique, ni un cirque politique, ni un cirque militant."
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #AGRICULTURE Depuis le Salon de l'agriculture, Gabriel Attal assure que "le pays tout entier a été uni derrière ses agriculteurs", ces dernières semaines. Sans le nommer, il cible le Rassemblement national, qui ne proposerait que de "la poudre aux yeux" à ce secteur en crise.
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #AGRICULTURE Gabriel Attal est arrivé au Salon de l'agriculture. Il doit assister au diner organisé pour le 60e anniversaire de l'évènement, et prononcer un discours.
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #AGRICULTURE Les réactions des professionnels sont partagées. Pour Jordy Bouancheau, spécialiste de l'élevage chez les Jeunes agriculteurs, "redire que l'élevage est essentiel en France est une bonne chose" et le plan compte plusieurs "avancées". Sylvie Colas, qui a participé pour la Confédération paysanne à la présentation du plan, estime pour sa part que celui-ci "n'apporte pas grand-chose de nouveau".
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #AGRICULTURE Le gouvernement a présenté un grand plan sur l'élevage destiné à enrayer la baisse du cheptel français. Le document a été présenté aujourd'hui aux syndicats agricoles et aux interprofessions. Il comprend notamment une campagne de communication de 3 millions d'euros sur les métiers agricoles et un "rappel" que la viande de synthèse "ne correspond pas à notre modèle d'alimentation".
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #AGRICULTURE Initialement, Gabriel Attal ne devait pas s'y rendre ce soir, mais la visite du soir a été décidée aujourd’hui. Selon Matignon, ce choix n'a aucun rapport avec la visite de deux jours de Jordan Bardella, présent aujourd'hui et demain dans les allées du Parc des expositions.
  • Avatar
    Avatar
    franceinfo
    Il y a 0 sec
    #AGRICULTURE Le Premier ministre doit participer au diner pour le 60e anniversaire du Salon de l'agriculture, avec 350 invités. Il doit également prononcer un discours.